Composante du Christianisme

 

Les Témoins de Jéhovah tiennent absolument à souligner qu’ils sont d’abord et avant tout des chrétiens. Pour eux, le refus de la Trinité n’est pas un obstacle à leur qualification chrétienne. Bien au contraire. Les « vrais chrétiens » sont ceux qui auraient compris, dans la plus pure tradition chrétienne antitrinitaire, que Dieu le Père est Un, qu’il est Tout-puissant, créateur du ciel et de la terre et que le Nom qu’Il s’est lui-même donné est YHWH francisé en Jéhovah.

 

Mais, Jésus-Christ occupe une place centrale dans son dessein pour l’humanité. Ils croient à la divinité du Christ (contrairement à certaine affirmation des catholiques à leur sujet [1]).

 

Pour eux, Jésus est dieu, dans le sens qu’il est un être divin, le fils unique-engendré de Dieu. Il est la première créature engendrée par Dieu (dans ce sens, il est unique) et, par son entremise, Dieu créa toutes les autres choses. Il existait sous la forme d’un ange puissant (appelé Michel l’Archange dans la Bible), puis vint sur terre comme un homme pour racheter les humains.

 

Les auteurs catholiques n’ont pas une connaissance précise de leur croyance à ce sujet et font de nombreux contre sens. « Pour eux [Les Témoins de Jéhovah], sa mission [celle du Christ] était simplement d’être Parole, Verbe, c’est-à-dire porte-parole de Dieu. »[2] A l’évidence, il y a confusion dans leur esprit entre les différents mouvements composants de la famille chrétienne antitrinitaire. Il est exact d’affirmer que les Témoins de Jéhovah représentent quantitativement, et de loin, le mouvement le plus important de l’unitarisme, dans le sens de l’affirmation d’un Dieu unique non trin.

 

Mais, l’unité n’est pas faite au sein de cette famille antitrinitaire sur la croyance en la rédemption. Les Témoins de Jéhovah, les Missionnaires intérieurs laïques et les Amis de l’Homme croient fermement au Christ comme Fils de Dieu unique-engendré, dieu lui-même, qui est venu sur terre pour donner sa vie en sacrifice pour les humains et leur ouvrir la perspective de la vie éternelle. Il n’était pas simplement la Parole ou le Verbe de Dieu. Les Unitariens, pour la plupart, n’y croient pas. Ce sont eux qui disent que « le messie est un homme missionné par Dieu, et non un dieu. »[3] Mais, certains d’entre eux croient cependant à la préexistence du Christ ce qui les rapprochent des autres mouvements de la même famille [4].

 

Pour les unitariens, Dieu n’a pas besoin d’intermédiaire entre lui et les hommes. Cette conception de la réconciliation, pensent-ils, est le  propre des Trinitaires.[5]  Sur ce point, ils n’ont pas raison puisque les autres antitrinitaires croient à la rédemption et à la réconciliation par le Christ.

 


[1] La Croix, samedi 18 juillet 1998 : « Les Témoins de Jéhovah rejettent deux points de doctrine fondamentaux pour le christianisme : la divinité de Jésus et la Trinité. »

[2]  J. Vernette, délégué de l’Episcopat pour les questions concernant les sectes et nouveaux phénomènes religieux, La Croix, samedi 18 juillet 1998.

[3] Recherches Unitariennes, n°8, mi - 2000, p .3.

[4] « Les Unitaires croient que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, et non pas Dieu lui-même ; que le Tout-Puissant était son Père, ainsi que notre Père, son Dieu, ainsi que notre Dieu. (…) Les Unitaires pensent que, quoique Jésus soit appelé le Fils de Dieu (non Dieu le Fils, remarquons-le bien, car cette expression ne se trouve jamais dans l’Ecriture sainte), sa nature n’était pas différente de la nôtre, et qu’il était aussi le Fils de l’homme. (…) Il n’est que juste de dire que plusieurs Unitaires, traduisant littéralement, non au figuré, quelques textes de l’Ecriture sainte, croient à la préexistence du Christ comme d’un être de la nature des anges, et cependant inférieur à Dieu le Père et dépendant de lui. La plupart des Unitaires sont d’une opinion différente, mais ils ne refusent pas à cause de cela d’être en communion avec ceux dont la croyance diffère de la leur (…). Croyant que Jésus a participé à notre nature et à notre humanité, les Unitaires croient aussi qu’il était élevé, par la faveur divine, bien au dessus de tous les autres hommes, - qu’il est le rédempteur, le Médiateur, le sauveur, le Fils de Dieu, le Messie, le Christ, ou (selon la signification des mots Messie et Christ) « l’oint de Dieu », et qu’une abondante mesure du Saint-Esprit lui a été donnée. (…) Les Unitariens croient cependant que le Christ fut envoyé par Dieu, qu’il a reçu de Lui toute sa puissance, et qu’il Lui était subordonné. » Qu’est-ce que l’Unitarisme ? (réponse d’un laïque), auteur anonyme, Sheffield, juin 1862, traduit librement de l’anglais, imprimeur Jules Steeg, Libourne, 1881. 

[5] « Les Trinitaires disent que Christ est venu pour réconcilier Dieu avec les hommes ; les Unitaires, au contraire, qu’il est venu pour réconcilier ou ramener l’homme à Dieu, qui, ajoutent-ils, n’avait besoin d’aucune intercession pour le rendre miséricordieux envers nous. (…) Il semble aux Unitaires que dans l’exil et dans la séparation d’avec Dieu (…) le pécheur, quand il passera dans un état d’existence future, souffrira des angoisses bien au-delà de ce que la souffrance physique pourrait causer ; mais ils croient que cela cessera et ne durera pas plus longtemps, - lorsque le pécheur sera devenu, par cette discipline si éprouvante, chaste et pur, et qu’il sera rendu digne d’entrer dans l’assemblée des saints et de s’asseoir en vêtements blancs devant le trône de Dieu ; de sorte qu’enfin tout sera rétabli (…). L’affirmation d’une rédemption par l’homme : la croyance à elle seule est peu de chose, et qu’une vie juste, pieuse et selon Dieu, est le meilleur témoignage et la meilleure pierre de touche de la religion d’un homme (…). » Qu’est-ce que l’Unitarisme ? (réponse d’un laïque), auteur anonyme, Sheffield, juin 1862, traduit librement de l’anglais, imprimeur Jules Steeg, Libourne, 1881, p.9-12.


Référence universitaire pour citer cet article :

- Barbey Ph., Les Témoins de Jéhovah : Composante du christianisme, Focus sociologique, consulté le [date],  http://barbey.jimdo.com/croyances/composante-du-christianisme/.


Société des Amis des Sciences Religieuses

Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité


visites depuis le 06/04/2014

116.510 visites cumulées de

FOCUS SOCIOLOGIQUE

au 14/08/2017

Recherche    86.300

Articles          20.050

Thèse              5.050

English site    5.110