Questions / Réponses : Pratiques des Témoins de Jéhovah



Nominoë, le samedi 17 janvier 2009.

  

Félicitations pour votre travail remarquable et très fouillé sur ce mouvement religieux. Je m’étais procuré votre ouvrage sur cette étude il y a quelques années.

 

Le parcourant récemment et informé des nombreux changements qui traversent actuellement les Témoins de Jéhovah, je vous ai fait parvenir un petit mail sur un site d’éditeur dans lequel je vous demandais si vous vous proposiez d’écrire une nouvelle édition revue et augmentée de ces remaniements (nombre de participants au mémorial, publications simplifiées, usage d’Internet, rythme des cultes, objectifs horaires des missionnaires…). Je suis donc très heureux d’avoir trouvé votre site si complet et actualisé.

 

Je profite de l'instant pour vous soumettre quelques questions :

 - A quoi attribuez-vous cette accélération (d’un point de vue extérieur au mouvement) des réformes internes? 

-  Pourquoi les Témoins de Jéhovah ne publient-ils plus leurs statistiques annuelles ? 

- Pensez-vous que le service de ministre itinérant va disparaître (concentration des responsabilités sur les églises locales) ?

 

Je ne doute pas un instant que votre analyse pertinente et réfléchie répondra à mes interrogations. Amicalement.

   

 

Réponse à Nominoë du 25 janvier 2009. Mise à jour du 06 avril 2014

 

Cher lecteur,

D’abord merci pour l’intérêt que vous portez à mes travaux depuis ces dernières années. Il est vrai que tout phénomène social observé n’est pas figé mais évolue dans le temps et nécessite donc des mises à jours régulières. L’option que j’ai faite d’utiliser un site internet veut remplir cette fonction indispensable dans un cadre souple et facilement adaptable.

 

En effet, les Témoins de Jéhovah évoluent très rapidement et à ce à plusieurs niveaux comme vous l’avez constaté vous aussi : Dans leurs textes, leur mode d’organisation, leur mode de vie. Je vais tenter de répondre à vos questions.

  

1. A quoi attribuez-vous cette accélération (d’un point de vue extérieur au mouvement) des réformes internes?

Il faut d’abord situer le point de départ de ces réformes qui s’accélèrent effectivement de plus en plus aujourd’hui.

 

Pendant longtemps, je l’ai expliqué, la WatchTower était une société biblique investie d’un pouvoir charismatique légué par son fondateur et président, le pasteur Charles Russell (1852 – 1916). Les présidents suivants ont tous incarné ce charisme chacun à leur tour et à leur manière. Le point de rupture a été provoqué par le dernier président historique, Frederick Franz (1893 – 1992). Cet intellectuel éclairé a fait sortir le groupe jéhovéen de sa gangue bureaucratique. Désormais, c’est clairement un collectif, le collège central, qui organise le groupe au niveau mondial. Or, tous les membres du collège central historique ont disparus dans les années 90.

  

Ce sont des hommes nouveaux et plus jeunes qui sont désormais aux commandes. Un membre noir y a été admis. Ces hommes n’ont pas fait de grosses réformes doctrinales. Les croyances jéhovéennes sont fondamentalement restées les mêmes depuis Charles Russell. Ils ont cependant clairement abandonné le caractère adventiste de l’enseignement donné par le pasteur. Ils sont revenus sur la notion de ‘génération qui ne devait pas passer’ avant la Seconde venue du Christ. Ils ont délaissé toute notion de comput eschatologique.  Il se sont attelés à rénover le mouvement et surtout à simplifier et à alléger son fonctionnement qui avait été considérablement alourdi sous la présidence de Joseph Rutherford (1869 – 1942).

  

Les Témoins de Jéhovah baptisent chaque jour 800 nouveaux membres à travers le monde. Cet accroissement significatif entrainent la nécessité de nouvelles infrastructures. Leur programme de construction de salles de cultes locales (Salles du royaume), régionales (Salles d’assemblées), nationales, (Béthels) et internationales (complexes de Brooklyn, New York, de Patterson) est désormais leur priorité. 

 

D’autre part, le programme de simplification initié par Frederick Franz se poursuit. Les dirigeants actuels semblent vouloir normaliser le groupe dont ils sont à la tête comme mouvement religieux de type évangélique. Or, les évangéliques privilégient l’expression de la foi plutôt que les structures qui encadrent cette même expression. Le croyant est primordial, la bureaucratie est secondaire. De plus, le rythme des réunions cultuelles étaient trop rapides et l’on constatait un certain essoufflement de la part de nombreux pratiquants. Les nouveaux convertis s’adaptent mieux à ce rythme allégé et d’autres qui hésitaient à rejoindre les rangs des Témoins de Jéhovah du fait même de ce carcan se décident aujourd’hui à se faire baptiser.

 

   

2. Pourquoi les Témoins de Jéhovah ne publient-ils plus leurs statistiques annuelles ?

C’est dans ce même esprit que le collège central ne publient plus chaque mois ses statistiques par pays dans le Ministère du Royaume (feuillet mensuel donnant le programme de la réunion cultuelle de semaine). En effet, l’avalanche de chiffres que l’on reprochait aux Témoins de Jéhovah n’est désormais plus de mise.

 

Le collège central a choisi aujourd’hui de publier ses chiffres une fois par an dans son Annuaire. Les chiffres intermédiaires mensuels ne voulaient d’ailleurs plus dire grand-chose quand on a dépassé le chiffre de 7 millions de pratiquants réguliers et celui d’une communauté globale de 17 millions de personnes.

 

 

3. Pensez-vous que le service de ministre itinérant va disparaître (concentration des responsabilités sur les églises locales) ?  

Maintenant, il ne faut pas penser que le collège central déléguera toutes ses prérogatives aux responsables des Eglises locales. En ce qui me concerne, je ne le crois pas. 

 

En effet, ces hommes font de leur direction une disposition divine et donc une croyance. C’est pour cette raison qu’ils nomment des ministres itinérants pour les représenter à tous les niveaux d’organisation : Au niveau mondial, Surveillants de zone, au niveau national, Surveillants de district, au niveau régional, Surveillants de circonscription. Il faut entendre le mot surveillant selon le sens évangélique du terme (‘sur-veillant’, grec ‘epi-skopos’, celui qui regarde tout autour dans le but de protéger à la manière d’un pasteur, d’un berger avec son troupeau).  

 

Il y a très peu de chances que ces fonctions de ministres itinérants soient supprimées. En effet, ces hommes sont là pour faire parvenir les instructions du collège central à chaque niveau dans un but d’unité religieuse. En effet, si les Témoins de Jéhovah veulent cultiver leur caractère évangélique, ils ne veulent cependant pas en connaitre les inconvénients, à savoir un émiettement à l’infini des Eglises locales en une myriades de mouvements différents et indépendants comme cela est le cas aux Etats-Unis.

 

Au contraire, le collège central veut garder au mouvement des Témoins de Jéhovah une identité cultuelle forte, mondialement identifiée et reconnue. Il désire que ses membres puissent se revendiquer de valeurs morales et spirituelles exigeantes pratiquées au sein de communautés clairement identifiées et unies au plan mondial. C’est d’ailleurs cette orientation posée et revendiquée pour le groupe qui semble faire son succès de plus en plus marqué chaque année. 

  

J’espère avoir répondu au mieux à vos questions. 

Cordialement, Philippe Barbey.

 

 

Mise à jour du 06 avril 2014

Les Témoins de Jéhovah réforment les statuts de leurs ministres itinérants à compter du 1er septembre 2014 : Les surveillants de zone s'appellent désormais 'représentants du Collège central', les surveillants de District disparaissent mais les surveillants de Circonscription sont maintenus. Les assemblés de District deviennent les assemblées régionales. Dans le cadre du programme de simplification que les Témoins de Jéhovah ont entamé, ces modifications les rapprochent de plus en plus d'une religion bien intégrée dans la société. Elles donnent aux Témoins de Jéhovah une meilleure visibilité. Tout cela contribue à une normalisation de leur mouvement qui s'installe de plus en plus pour durer.

 

 

 

Société des Amis des Sciences Religieuses

Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité


visites depuis le 06/04/2014

116.510 visites cumulées de

FOCUS SOCIOLOGIQUE

au 14/08/2017

Recherche    86.300

Articles          20.050

Thèse              5.050

English site    5.110