Questions / Réponses : Les Témoins de Jéhovah et les autres courants religieux


Frédéric R., le 06 juin 2006 [site harmattan]

 

J'ai lu votre livre et je l'ai très bien apprécié. Il décrit les Témoins de Jéhovah selon l'aspect historique et sociologique en dehors des débats antisectes actuels. J'ai une question les concernant: Peut-on dire que les Témoins de Jéhovah sont unitariens du fait qu'il ne croient pas en la Trinité? Y a t’il une différence entre l'unitarisme et l'antitrinitarisme? Merci de votre réponse.

 

 

Réponse à Frédéric R.

 

Cher lecteur,

Je vous remercie pour vos encouragements. Il est exact que je situe ma recherche en dehors de tous débats passionnés. Je pense que, dans le cadre d’une approche à caractère scientifique, l’étude d’un fait religieux quel qu’il soit doit passer par une démarche raisonnée prenant suffisamment de distance par rapport à son objet. L’histoire et la sociologie sont d’excellents outils des sciences humaines et sociales. Pour répondre maintenant à votre question que je trouve particulièrement intéressante, je vous répondrai en deux parties.

  

1. Les Témoins de Jéhovah sont-ils unitariens du fait qu’ils ne croient pas à la Trinité ?

L’unitarisme est fondamentalement la croyance en un Dieu strictement Un, c’est à dire non trin. Je pense l’avoir clairement expliqué dans mon livre. Cette croyance, dans le cadre du christianisme, est au moins aussi ancienne que la Trinité. Ainsi, on peut affirmer sans se tromper que les Témoins de Jéhovah appartiennent bien de fait à un mouvement chrétien unitarien même si officiellement ils ne le revendiquent pas.

 

Ils existent bien sûr aujourd’hui y compris en France des mouvements qui se revendiquent dans leur appellation comme unitariens. Ces mouvements veulent codifier le contenu de l’unitarisme mais n’y parviennent pas d’où un certain éclatement même si une tentative d’unification est actuellement en cours à partir de la fraternité unitarienne de Bordeaux. Les unitariens que j’ai contacté dans le cadre de mes recherches (Fraternité de Nancy) ont été extrêmement aimables et ouverts. Le courant unitarien est divisé, par exemple, certains groupes croient que Jésus est le Fils de Dieu, mais différent de Dieu le Père (comme les Témoins de Jéhovah), d’autres pensent que Jésus est un homme exemplaire chargé de la part de Dieu de montrer ce que devrait être un être humain plein de bonté, d’ouverture d’esprit et de sollicitude pour son prochain.

 

Ainsi, certains unitariens excluent les Témoins de Jéhovah de leur mouvance pour ce motif qu’ils sont peut-être un peu trop ‘chrétiens’ pour eux. Mais, en dehors d’un débat qui n’en finirait pas, on peut néanmoins dégager au moins un point fondamental commun à tous les Unitariens, mais aussi aux Juifs et aux Musulmans : Dieu est Un, la Trinité n’existe pas car il ne peut exister un Dieu incompréhensible en trois personnes. Ainsi ,et qu’ils le veuillent ou non, les Témoins de Jéhovah, qui se revendiquent du christianisme primitif, sont au plan théologique clairement unitariens.

 

 

2. Y a t-il une différence entre l'unitarisme et l'antitrinitarisme ?

OUI. Comme je viens de vous l’expliquer, l’unitarisme est d’abord et avant tout une croyance, la croyance en un Dieu strictement Un. Mais elle n’induit pas forcément que ceux qui y croient soient antitrinitaires. Je m’explique.

 

Michel Servet, médecin espagnol, réformateur  de la Renaissance, meurt supplicié en 1553 par Calvin, un autre réformateur. Pourquoi ? Je crois l’avoir expliqué dans mon livre. Michel Servet publie un pamphlet dans lequel il condamne fermement l’enseignement de la Trinité. C’est parce qu’il condamne cet enseignement qu’il doit fuir ensuite pendant 20 ans jusqu’au moment où il est dénoncé et livré à ses ennemis trinitaires, catholiques et réformateurs qui croient, eux, à la Trinité. Si Michel Servet s’était contenté de prêcher l’unitarisme sans pour autant condamner la Trinité, peut-être aurait-il sauver sa tête. Peut-être. Ainsi, on peut être unitariens sans pour cela être antitrinitaires.

 

Les Témoins de Jéhovah sont à la fois unitariens dans le sens de la croyance, tel que je l’ai expliqué plus haut, et antitrinitaires. En effet, leur fondateur, Charles Russell considérait, à l’instar de Michel Servet, que la Trinité n’est absolument pas un enseignement qui peut avoir sa place dans le christianisme. Il considérait, comme le Réformateur, que la Trinité ‘chrétienne’ doit être condamnée comme un enseignement qui déshonore Dieu.

 

Il y a là clairement un activisme religieux qui s’oppose à une croyance que la grande majorité des religions chrétiennes, catholiques et protestantes au sens large, considèrent pour  leur part comme caractéristique du christianisme. C’est ce qui amène les Témoins de Jéhovah à refuser toutes formes d’œcuménisme avec les autres groupes chrétiens. Il faut noter par ailleurs, et je le signale dans mon livre, qu’il faut être officiellement trinitaire pour qu’un mouvement puisse être candidat au Conseil Œcuménique des Eglises – COE.

 

Ainsi, il y a un double refus sur la base de l’affirmation de la Trinité (trinitarisme) ou à l’inverse sur son refus revendiqué (antitrinitarisme). D’une part, les Témoins de Jéhovah, chrétiens antitrinitaires minoritaires, refusent catégoriquement de s’amalgamer aux  chrétiens trinitaires largement majoritaires ; d’autre part, les chrétiens trinitaires veulent même refuser l’appellation de chrétiens aux Témoins de Jéhovah sur la base du fait que ces derniers ne croient pas et même condamnent fermement cette croyance.

  

J’espère avoir répondu à votre question du mieux possible. Vous remerciant encore de vous intéresser à mes travaux,

 

Cordialement, Ph. B.

  

Référence universitaire pour citer cet article :

- Barbey Ph., Les Témoins de Jéhovah : Des chrétiens unitariens et antitrinitariens, Focus sociologique, consulté le [date],  http://barbey.jimdo.com/questions-r%C3%A9ponses/unitarisme-antitrinitarisme/.



Société des Amis des Sciences Religieuses

Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité


visites depuis le 06/04/2014

116.510 visites cumulées de

FOCUS SOCIOLOGIQUE

au 14/08/2017

Recherche    86.300

Articles          20.050

Thèse              5.050

English site    5.110