La polémique lancée par Arnaud Blanchard

 Les Témoins de Jéhovah. Pour un christianisme original. Paris, L’Harmattan, 2003, 271 p. (bibliogr., index) (coll. « Religion et sciences humaines »).

"L’ouvrage aborde le mouvement des Témoins de Jéhovah sous un angle historique (en l’inscrivant dans la lignée des groupes antitrinitaires) et descriptif, en présentant notamment leur organisation et leur situation dans plusieurs pays européens. Le livre apporte peu d’éléments nouveaux sur le mouvement de la Tour de Garde et souffre d’insuffisances de style notables, telle la surabondance de citations non référencées. En outre, la démarche globale du document est ambiguë dans la mesure où – à défaut d’avoir construit sociologiquement son objet – l’auteur ne manifeste pas de distance critique à l’égard des croyances et des argumentaires énoncés par le groupe étudié.

À de multiples reprises, il reproduit et avalise sans examen les propositions (théologiques en particulier) des Témoins de Jéhovah de telle manière que l’analyse est éclipsée par le travail de persuasion. " - Arnaud Blanchard.

 

Ma réponse à Madame Hérvieu-léger, membre du comité scientifique des ASSR

http://assr.revues.org/2802

Les Témoins de Jéhovah - Pour un christianisme Original
Philippe Barbey, Editions l'Harmattan, Article de Monsieur Arnaud Blanchard dans le Bulletin Bibliographique des ASSR, Madame Danièle Hervieu-Léger, Rédactrice en Chef.

A l'attention de Madame Hervieu-Léger
Chère Madame,

Permettez-moi de vous écrire au sujet d'un petit article que Monsieur Arnaud Blanchard a écrit dans les colonnes des Archives des Sciences Sociales des Religions dont vous êtes la Rédactrice en chef, au sujet de mon livre Les Témoins de Jéhovah - Pour un christianisme original, paru aux Editions L'Harmattan, dans la collection Religion et Sciences humaines, en 2003.
Monsieur Arnaud Blanchard que j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs fois ne s'est pas autorisé à s'informer auprès de moi du format exigé par la collection en question.
En effet, le texte que j'ai eu le grand honneur de voir publié est un résumé de ma thèse de diplôme de l'EPHE soutenue en 2001 devant un jury composé de Madame Zuber et MM. Dericquebourg et Willaime, jury qui a d'ailleurs reconnu mes travaux en leur accordant la mention Très honorable et les félicitations.
Ma recherche comportait 368 pages et s'accompagnait d'un appareil de 759 notes organisé selon le code scientifique requis pour un travail présenté dans ce cadre, ainsi que de 9 documents d'annexe, d'une bibliographie exhaustive, d'une chronologie, d'un index et d'une table des matières.
Le format de la collection ne permettait pas de reproduire l'ensemble de ce travail y compris sa construction sociologique qui prenait les 100 premières pages.
Je suis d'autant plus étonné par le commentaire de Monsieur Blanchard, qui à ce jour n'a semble-t-il rien publié sur ce sujet, qu'il est totalement en contradiction avec les avis de Professeurs largement reconnus qui ont pris le temps de me donner leur sentiment sur cet ouvrage [Voir "critique universitaire"].
Le décalage du commentaire de Monsieur Blanchard n'en est rendu que trop évident.
Je ne suis pas dans la logique administrative de Monsieur Blanchard mais bien dans l'étude d'un mouvement religieux minoritaire sur lequel encore très peu de travaux purement scientifiques ont été produits, et il est impossible, vous en conviendrez, de remettre en question la haute spécialisation dans ce domaine de l'EPHE, Vème section, sciences des religions dont je suis diplômé.
Je vous prierais très respectueusement de bien vouloir faire part à M. Blanchard de mes remarques (…).
Vous remerciant par avance, recevez, Madame, l'expression de mes sentiments distingués.

Philippe Barbey
mai 2004

Réponse de Madame Hervieu-Léger :

" Une recension n'est pas un acte d'évaluation académique mais une contribution à un débat [scientifique] en cours.
L'excellente évaluation de votre travail doit vous rassurer.
Cordialement.
Danièle Hervieu-Léger."
13 octobre 2004.

http://www.editions-harmattan.fr/catalogue/complement_pop.asp?popup=1&no=658

 

 

Arnaud Blanchard n'a pas lu ma thèse EPHE dans son format de présentation devant le jury, alors qu'il aurait pu facilement le faire.

http://catalogue.bulac.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=358752

 

Depuis, Arnaud Blanchard a disparu de ce champ de recherche. Il fait partie de ceux que Régis Dericquebourg appelle des "« étoiles filantes » c’est-à-dire de ceux qui après avoir rédigé une thèse dans le champ religieux minoritaire sont passés à autre chose ou des universitaires attirés par le bruit médiatique sur les sectes s’en sont occupés quelque temps puis sont partis vers d’autres objets sociaux après avoir compris que l’on ne pouvait pas s’improviser « spécialiste des sectes ». Je pense ici à un politologue Lyonnais qui a commencé un jour à fréquenter les colloques sur les sectes. Il a mis en cause quelques chercheurs permanents du terrain religieux minoritaire puis il s’est évanoui dans la nature. Il a du laisser deux articles généralistes sur la question. Que ceux qui sont oubliés dans cette liste me pardonnent mais même avec leur noms la liste serait courte."

http://barbey.jimdo.com/r%C3%A9actions-universitaires/r%C3%A9gis-dericquebourg-2012/

 

 

Société des Amis des Sciences Religieuses

Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité


visites depuis le 06/04/2014

116.510 visites cumulées de

FOCUS SOCIOLOGIQUE

au 14/08/2017

Recherche    86.300

Articles          20.050

Thèse              5.050

English site    5.110